lundi 14 septembre 2015

Les Top 10 Conseils pour...


Conseil numéro 8: Connaître les différents techniques de Broderie


Le point de croix fait parti d'un très grande famille... celle de la Broderie. Dans ce poste je vais présenter "quelques" autres techniques, car il y en a beaucoup, qui sont aussi diverses qu'attractif. En aucun cas je pourrais citer toutes les techniques! A vous de les découvrir!

Le Blackwork 



A l'origine, cette broderie se réalisait avec du fil de soie noire sur du lin blanc et ceci donna le nom de ce technique Black (noir) Work (travail). La broderie était aussi joli sur l'avant comme sur le revers, grâce au double point de piqûre. Les autres points principaux utilisés sont le point arrière, point de tige et chaînette. Le remplissage se fait avec des formes géométriques en point arrière pour y ajouter de la dimension et de la texture au dessin.
De nos jours le Blackwork peut être travaillé avec des fils de coton ou soie et avec toutes les couleurs souhaitées. On brode plutôt sur la toile unifil d'étamine ou de l'aida. Le Blackwork peut être utilisé seul ou fusionner avec le point compté pour réaliser des jolies broderies de textures différentes.


Broderie au Ruban

SOURCE
La broderie au ruban est une technique née en France au XVIIe siècle, dans laquelle on ne brode plus à l'aide de fils, mais à l'aide de rubans de différentes largeurs, souvent en soie. 
Les points utilisés sont souvent ceux de la broderie au fil, mais il existe également des points spécifiques, où l'on exploite la largeur importante du ruban.
Après avoir été négligée durant des années, cette broderie revient à la mode, d'autant qu'elle a l'intérêt d'associer une technique relativement simple à un rendu particulièrement impressionnant, dans des styles colorés et modernes ou plus traditionnel.




Le Hardhanger

La broderie Hardanger est une broderie à points comptés et motifs découpés. Elle vient de Norvège, de la région de Hardanger.
La Broderie Hardanger consiste à faire un tableau composé de plusieurs motifs (abécédaires, sampler, etc.) en utilisant différents points de broderie. La nouveauté au XVIIe siècle est d'ajourer la toile étamine ou mettre du relief aux motifs en multipliant les couches.


Le Sashiko

Sashiko, se traduit par «petits coups», est une forme de couture décorative de renforcement (ou la broderie fonctionnelle) du Japon. Traditionnellement utilisé pour renforcer les points d'usure, ou pour réparer les endroits usés ou des larmes avec des correctifs, cette technique de point courant est souvent utilisé à des fins purement décoratives en courtepointe et la broderie. Le fil de coton blanc sur le tissu bleu indigo traditionnelle donne sashiko son apparence distinctive, bien que des objets décoratifs utilisent parfois un fil rouge.

De nombreux modèles Sashiko ont été tirées de dessins chinois, mais beaucoup ont été développés par les Japonais eux-mêmes. L'artiste Katsushika Hokusai (1760-1849) a publié le livre Nouvelles formes pour la conception en 1824, et ces dessins ont inspiré de nombreux modèles Sashiko.





Le Stumpwork

Le Stumpwork aurait prit ses origines en Angleterre au 17ème siècle. C'est une technique de broderie mixte ou les points sont travaillés de façon d'élever la broderie de la surface de la toile, ce qui donne un effet trois dimensionnel.
Les points peuvent être travaillé a part, autour d'un fil de fer pour créer des feuilles, ailes d'insectes ou pétales de fleurs par exemple. Ces formes brodés sont ensuite appliqué sur la toile grâce au fils de fer.

D'autres formes peuvent être créés avec l'utilisation de molletons sous les points. Les formes sont souvent appliqué en couches de feutrine de tailles augmentant,  puis couvert ensuite par la broderie.

Le mélange de points de broderie plates, plus traditionnel, l'utilisation de perles, les points molletonné et les pièces "fil de fer" en élévation donnent un aspect 3D très moderne aux tableaux.




Le Mountmellick





La broderie Mountmellick prend ses d'origines dans une ville du comté de Laois en République d'Irlande vers 1835. Elle fait partie de la famille de la Broderie Blanche.
Mountmellick est le nom d'un village irlandais célèbre pour sa production de lin et coton. Puis les femmes de la région ont trouvé un revenu en brodant des parures de chambre et articles ménagers avec cette broderie blanche.

Elle se réalise avec des fils blanc de coton mate (les fils Mountmellick) sur un tissu blanc de satin de coton épais.  Les motifs représentent souvent ce que les Brodeuses Irlandaises voyait autour de leur maisons et dans la campagne autour de Mountmellick; des Fleurs des champs, Fleurs de la Passion, Trèfles, Chien Rose, Fuchsia, Houblon, Mures, Vigne et raisins, Glands, Fougères et beaucoup plus. Les Papillons et autres insectes ont été introduits dans la broderie Mountmellick par les anglais quand ils ont commencé à concevoir et imprimer des dessins Mountmellick.

Les points de broderie utilisés sont divers: point d'epine, chainette, noeuds, bourdon, corail, tige et poste.. parmi beaucoup d'autres. Des franges tricotées bordent les ouvrages brodés en finition.


J'espère que ce poste vous a permit de découvrir des techniques que vous ne connaissez pas ou peu, et que vous aurez envie de les essayer?
RDV bientot pour l'article numero 9 dans la serie "conseils"!

Bonne Broderie

Melanie
xxxxxx


1 commentaire:

  1. Je découvre la dernière technique expliquée et qui est fort belle.

    RépondreSupprimer